• Témoignage de Lola

    bonjour,
    je vous écris car je suis vraiment mal au fond de moi, je n'ai plus le goût à rien, je passe mes journées enfermées chez moi à pleurer. voici mon histoire : en 2002 je me suis séparée de mon mari avec qui j'ai eu 2 enfants. je faisais ma vie tranquillement quand j'ai rencontré un homme. il était de confession musulmane et il semblait gentil. j'étais bien avec lui et je croyais qu'il m'aimait sincèrement. Tout s'est fait trop rapidement ( installation ensemble, mariage en 2004). Je l'aimais, il me manipulait mais j'étais aveuglée... au départ je ne voulait pas me marier. je savais qu'il n'avait pas ses papiers et pensais que c'était juste une formalité pour lui afin qu'on puisse faire nos projets ( travail stable, maison, bb). il était doux, attentionné, généreux, travailleur...le mariage était pathétique quand j'y repense ( pas de robe ... alliance prêtée par ses amis, des témoins que je connaissais même pas). Je pensais que nos projets allaient enfin commencer mais il y avait toujours un contre temps. j'ai appris par la suite qu'il avait de sérieux problèmes de justice en Algérie et j'ai voulu divorcer et, il a redoublé d'efforts pour que je ne parte pas. Naïvement, j'ai cru en lui, je me suis dis que c'était des erreurs de jeunesse. Lui entre temps me manipulait avec ses mensonges, ses faux sentiments, le fait qu'il s'occupe des enfants. Petit à petit, il a réussi à m'isoler de ma famille, de mes amis. Nous avons déménagé à 300 km et là son emprise fut totale...je n'avais que lui et je pensais sincèrement que c'était l'homme de ma vie d'autant plus qu'il faisait la prière.Quand il a eu la carte de résidence de un an il a commencé à changer de comportement. Je suis tombé enceinte et il m'a dit que ce n'était pas le moment, qu'on devait patienter qu'il règle ses problèmes de justice.A la carte de 10 ans c'est un autre homme que j'avais en face de moi. Il s'est mis à partir régulièrement en Algérie, à me quitter maintes fois, puis revenir, à me manquer de respect, me rabaisser. J'ai été fragilisé par tout ses départs, son comportement et j'ai perdu confiance en moi et j'ai commencé à déprimer sérieusement. Mes enfants ont subi tout ça et juste d'y penser ça me fait pleurer de voir qu'ils ont grandi dans ce climat. j'ai demandé le divorce en 2006. c'était plus symbolique car nous n'étions pas vraiment séparé. Quand j'y repense, je me dis que j'étais complètement perdu. On avait l'habitude de se rendre quand même des services et quand le divorce est tombé, il n'a pas voulu partir car il n'avait pas d'appartement et car inconsciemment je l'aimais et refusais de le perdre... Je l'ai donc hébergé.En fait j'ai compris bien après qu'il ne partait pas car il attendait d'avoir la carte d'identité. Il jouait le gentil car il risquait la prison là bas. il a demandé la nationalité par mariage et elle a été refusé puis il l'a demandé par le travail et elle a été accepté. Entre temps, il a fait venir sa famille en France et ils ont vécu 6 mois chez nous ( ils devaient venir juste quelques jours). Sa famille nous a écrasé, son frère de 15 ans frappait mon fils de 10 ans et c'est vite devenu la guerre à la maison car je défendais mes enfants et lui sa famille. D'autant plus que son oncle buvait et rentrait toujours alcoolisé. Je suis aussi retombée enceinte et il m'a forcé à me faire avorter, une pression terrible, une violence psychologique avec des mots durs " fais le descendre" " je veux pas d'enfants de toi "....Bref quand mon ex a eu la carte d'identité il m'a définitivement quitté pour aller vivre chez un copain. j'ai fais une grave dépression et mes enfants étaient mal car ils l'ont connu petits. j'ai essayé de tenir dans cet appartement, j'ai pas pu... c'était trop dur.alors je suis monté vivre un an chez ma mère, avec le minimum d'affaire. comme lui n'avait pas d'appart, il est resté sur Marseille et il payait le loyer. Chez ma mère on a passé une année en sursis, ne sachant pas si on allait rester ou partir et on était trop nombreux chez elle. j'ai donc cherché un appartement mais avec le rsa ce fut dure. Mon ex est monté plusieurs fois me voir. J'ai quand même parlé avec lui car je pardonne, trouve des circonstances, aide, j'ai bon coeur. C'est bizarre mais dans ma religion il est dit que quand quelqu'un te fait du mal, réponds lui par une action encore plus gentille ( comme ça elle réfléchit, se remet en question) c'est bizarre, c'est ce que j'ai toujours fait et ça m'a beaucoup aidé. Malgré tout on a continué à se rendre des services non par amour mais car c'est une obligation dans l'islam.il est revenu me voir chez ma mère et pourtant on a refais le mariage religieux en janvier 2010... c'est bizarre mais même moi j'y croyais pas. le jour du hlèl, mariage religieux une petite voix me disait de fuir et j'aurais du l'écouter... Donc en juin 2010, on me propose enfin un appart vers chez ma mère et j'ai refusé. comme j'avais refais le hlèle, je considérais que mon ex était retourné avec moi et qu'il n'était donc pas resté avec moi juste pour les papiers. Donc mi juillet, je redescend vivre avec mes enfants et mon ex. il est resté 10 jours avec nous puis et encore parti en Algérie. en Septembre, alors que lui était au bled, j'ai appris par hasard qu'il faisait des démarches pour se remarier au bled avec son ex ( il avait divorcé pour se marier avec moi pour les papiers). Je l'appelle et il me dit en fait qu'il trafiquait un document pour un crédit en Algérie et qu'il m'avait trompé là, récemment en France. Il m'a aussi dit que quand on a refait le hlèl, il avait pensé refaire sa vie avec une autre dans 6 mois minimum. Je suis tombée de haut, le sol s'est écroulé sous mes pieds. Heureusement qu'il était en Algérie ce moment là !!! Depuis , j'ai sombré. Il est venu me chercher chez ma mère juste pour sa fierté masculine car il ne supportait pas de se faire quitter !!! il m'a eu avec les papiers, ses mensonges, manigances, son infidélité, le fait qu'il m'ait quitté plusieurs fois. oui j'ai sombré devant mes enfants les pauvres. Je suis restée à pleurer, dormir sous somnifère, ne plus faire mon ménage, mes papiers...pleurer à me demander pourquoi j'ai été si naïve, si bête, aussi faible. Pourquoi m'être fait manipuler comme ça. Quand il est revenu d'Algérie en septembre, il est directement parti vivre chez son copain. J'ai coupé définitivement les ponts avec fermeté et depuis silence radio. Je ne cherche même plus à le revoir. ni lui d'ailleurs car il a eu ce qu'il voulait et qu'il ne peut plus rien prendre. je ne travaille pas ( il n'a jamais voulu me laisser), je n'ai pas ma famille là, pas d'amis et je suis mal, j'ai mal de tout ce gâchis, d'avoir fais endurer ça à mes enfants. là j'ai des dettes que je paye petit à petit, j'ai plus envie de rien. je n'arrive pas à sortir de chez moi réellement par peur de le croiser. je sors rapidement pour aller à l'épicerie et la boulangerie du coin.je cogite et me couche vers 4/5h du mat pour me lever vers 13h totalement shootée par les somnifères. Je traîne dans mon appartement totalement angoissée car j'ai mal au fond de moi et c'est atroce. j'ai plus confiance en moi au niveau du travail, de l'amour...Je pleure c'est plus fort que moi. je me raccroches à l'islam et heureusement je n'ai pas fait une bêtise mais c'est dur. Comment peut on être aussi ignoble, se moquer ainsi, utiliser une personne ?? Je voulais faire annuler le mariage mais c'est peut être trop tard et aussi trop long. Alors je compte écrire à la préfecture car sa carte d'identité il l'a eu frauduleusement ( faux bulletins de salaire, casier judiciaire pour suspicion de meurtre en Algérie...) je ne comprends pas pourquoi l'état français donne les papiers si facilement...il a escroqué également pôle emploi pour des indemnités. c'est un escroc manipulateur. là il va rentrer à l'école d'ambulancier pour avoir son diplôme d'Etat. il a acheté le bac en Algérie via une connaissance et a juste passer l'oral, en gros il a pris la place d'une personne réellement bachelière, qui a étudié. en plus c'est un diplôme d'ETAT !! où va le monde. je n'ai jamais fait de délation mais là je pense que c'est justifié. je ne sais pas vraiment en fait si je dois le laisser continuer à escroquer tout le monde comme ça ou tenter d'y mettre un terme. En tout cas ce que je veux c'est tourner définitivement la page en déménageant vers Lyon. c'est dur de trouver un appartement car j'ai le RSA et je ne veux pas me retrouver dans un quartier.Je ne sais plus quoi faire et cette impuissance me ronge. ça devient vital psychiquement de partir, tourner la page, avancer car je sombre vers la déchéance et je sais au fond de moi que je ne mérite pas ça encore moins mes enfants. merci d'avoir pris le temps de me lire.

    « témoignage de LaurenceTémoignage de Lola (la suite) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :