• Mariée avec un marocain ?

    Témoignage de cat5929 du 12/09/08

    Cela fait 4 ans que je suis mariée avec un marocain et j'ai des doutes qu'il s'est marié avec moi pour les papiers et non par amour maintenant qu'il a son titre de séjour pour 10 ans monsieur se croit tout permis. Je suis partie 3 fois dans son pays et là son comportement vis a vis de moi change intégralement; ce n'est plus le même devant sa famille ! Il fait de moi une personne qui ne connait pas la langue et pour la traduction en francais il n'y arrive pas car pour lui c'est difficile alors je suis la à écouter de l arabe du matin au soir alors ça me saoule pour moi j'appelle pas ça des vacances en plus je dois m'habiller comme les femmes du bled sauf que je suis française à la base et je dois tout accepter par rapport à son mode de vie; moi-même je ne me reconnais plus; il me prend pour son esclave ! tout ce qui compte pour lui c'est sa famille au bled et l'argent car il en donne à tout le monde ! Moi-même je l'appelle "le banquier" et là il vient de m anoncer qu'il veut partir au Maroc 15 jours seul pour la fête de l'Aid au mois de novembre ! Donc je vais rester toute seule en france (pas d'enfant car il en veut pas?) Après il me dit "t'a qu'à aller chez ta soeur" !
    j ai dit non ! "vraiment tu ne penses qu'à toi et à ta petite vie" ! Il est très sournois et je découvre beaucoup de choses cachées:  dans ses e-mails il m'a fais croire que c'était un e-mail d'un copain alors que c'était une fille de son travail avec qui il parlait de résoudre ses problèmes et qu'elle a envoyé un message en lui disant "tu me manques beaucoup on se voit quand dis moi, tout à l'heure ?" et cela il me l'a caché et je suis tombée sur cet email ! Comment lui faire confiance en plus ils travaillent ensemble ! Je ne sais plus ou j'en suis; j'ai 36 ans et lui 31 ans il a aucun respect pour moi je me demande si il m'aine vraiment ou si c'est par seul intérêt pour les papiers car il a obtenu sa carte de 10 ans mais pas sa nationalite francaise ! Heureusement ! Que puis-je encore faire pour donner un sens à ma vie ? Je suis dégoutée !
    « Mariage gris !Témoignage de Yami »

  • Commentaires

    1
    Ouachani Houcine
    Samedi 29 Décembre 2012 à 23:32
    Bonjour,

    J'ai eu moi aussi ce même problème de mariage gris.
    J'ai écrit un livre en janvier 2009 sur ce fléau.
    "La valse des pantins" Edilivre. Des extraits sont disponible sur Internet.
    Je revendique a partir d'expériences personnelles vécues l'application réelle de l'État de Droit en France comme au Maroc. dans cet ouvrage, Les rapports de forces très défavorables, voir malfaisants et parasitant sont dénoncés avec courage et véracité. L'expérience vécue intensément dans toutes ses péripéties en constitue l'argument. "La valse des pantins" est d'abord une histoire de trahison conjugale, dégénérant en cauchemar où chacun esquise un pas de danse compté sensé accomplir ce complément civilisationnel imposé, d'où l'importance des "pantins".

    Cordialement

    Edilivre La valse des pantins Sur Internet. UN LIVRE A LIRE ABSOLUMENT En 1990, Houcine épouse Mardia au Maroc. Quelques temps plus tard, celle-ci le rejoint en France, dans son appartement de Garges-lès-Gonesse. C'est alors le début de la lune de fiel... Avant que d'être une charge contre les dysfonctionnements des Justices française et marocaine, avant que de dénoncer les manipulations d'une femme intéressée, La Valse des pantins est un drame familial authentique. Celui vécu par un père et son fils dont l'existence commune est remise en cause par la folie des uns et des autres. Longtemps harcelé, emprisonné même, Houcine Ouachani se pare ici d'une robe de procureur et dresse un réquisitoire accablant contre l'imbroglio international dans lequel son ex-compagne l'a fait plonger. C'est donc le témoignage d'un homme injustement et doublement condamné. C'est surtout le cri d'un père aux droits bafoués. Un plaidoyer sans concession dont on ressort atterré et bouleversé.

    Biographie
    Né en France en 1963, Houcine Ouachani fait ses études en France. A l’âge de vingt-huit ans, il rentre dans son pays d’origine, le Maroc. Il y crée un journal hebdomadaire francophone qu’il intitule « la Passerelle » et le dirige pendant plusieurs années. Cette publication unanimement saluée est interrompue par le calvaire judiciaire causé par son ex- épouse. Humilié, incarcéré à plusieurs reprises dans une prison marocaine, il en ressort profondément blessé. Il rédige alors de sa plume trempée dans le vitriol La valse des pantins pour témoigner de l’histoire bouleversante de cette séparation d’avec sa première femme.
    2
    yanis
    Samedi 29 Décembre 2012 à 23:32
    ce n'est pas évident et pose toi la question es ce que tu es bien a vivre avec lui es ce que tu passes plus de bons moements que de mauvais es ce que des contraintes aller au maroc tous les ans et vivre comme eux moi personnellement je pourrais pas que dieu m'en préserve la mentalité marocaine est trés spéciale on se fait des beuax sourires et on se plante par derriere il n'y a que des histoires et des jalousies entre les gens c'est malheureusement un pays ou les jnouns sont tres présents et ça se sent dans le comportement des gens toujours strésses entrain de gueuler toujours besoin de se retrouver à cinquante a perler de rien oisifs incultes bourrés de traditions etc
    3
    Ouachani Houcine
    Samedi 29 Décembre 2012 à 23:32
    MARIAGE GRIS-ESCROQUERIE SENTIMENTALE-SUSPICION-

    Il est évident que le mariage gris existe, j’en ai fait moi-même la terrible expérience. Néanmoins, au lieu de penser à une véritable prévention et non content d’avoir engagé en 2002 le principe de méfiance pour limiter les mariages mixtes, cette nouvelle campagne tente de franchir un pas exagéré dans la stigmatisation des émigrés. L’étranger se voit donc suspect parce qu’il est étranger, suspect d’arrière pensée quand il a l’intention de se marier, suspect puisqu’il veut entrer sur le territoire français, suspect quand il est marié et enfin coupable si il y a divorce. Et alors que depuis quelques semaines, la France est suspectée d’une politique discriminatoire envers les émigrés qu’ils soient clandestins ou légaux, par le Conseil de l’Europe et l’ONU, le Ministre Éric Besson instaure une nouvelle loi : Le délit de « mariage gris » qui porte à 7 ans d’emprisonnement et à 30 000 Euros l’hypothétique escroc. Ce n’est là, à mon avis qu’une mesure symbolique, pesée et pensée à vocation uniquement électoraliste. En effet, il serait "difficile, pour un juge, de prouver que la volonté matrimoniale d'un des conjoints était absente". En ce qui me concerne, ma position est des plus claires : Le mariage mixte est et restera un formidable enrichissement pour la société française. Néanmoins, il est aussi une évidence que le mariage gris avant d’être : Une fraude aux règles d’entrée et de séjour sur le territoire français et une tromperie à l’accès à la nationalité, Il est avant tout une trahison conjugale, dégénérant en cauchemar, créant des situations de souffrances et surtout des blessures profondes qui ne se cicatriseront jamais.


    La valse des pantins http://www.edilivre.com/doc/4783
    4
    houda
    Samedi 29 Décembre 2012 à 23:32
    ynis ecoute se messsage et pour toi quand tu connais pas un paye et tradition c est pa la peine que te critique nous les marocaines on est super gentiles aussi accueillants la chose que vous avez pas vous
    5
    Barbara
    Samedi 29 Décembre 2012 à 23:32
    AVIS DES LECTEURS-CRITIQUES ANN2E 2011

    La valse des pantins http://www.edilivre.com/doc/4783

    1) J'ai lu des extraits de votre livre avec engouement sur Internet, certains passages m'ont fait rire, d'autres beaucoup moins bien sur. Je me suis beaucoup retrouvée dans votre histoire, et oui, comme vous je suis victime d'un mariage gris et j'essaie de le faire annuler. Je vais acheter votre livre et j'aimerais beaucoup vous parler. Merci
    Fatna (Saint Denis) le 8 janviers 2011.

    2) Je viens de finir le roman de Houcine Ouachani intitulé " La valse des pantins". Je recommande vivement ce livre passionnant, très dur, agrémenté d'humour et de tristesse. Injustice, ingérence d'un fonctionnaire français du Ministère de la justice, incarcération de l'auteur et ce, à plusieurs reprises dans une prison marocaine moyenâgeuse. Ce roman tiré d'une histoire vraie est à lire absolument.
    Barbara B (Ile de France) le 17 janvier 2011.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :