• D'autres cas de mariages gris

    Témoignage de Toufouine le 27 mars

    voila d'autres histoires de femmes que je connais dans mon entourage:

    1 - une de mes amies est sorti 1 an et demi avec un Togolais, il avait 29 ans et elle en avait 27. Ils ont eu un bébé au bout d'un an et demi
    a la naissance il a eu sa carte de séjour de 10 ans ce qui lui a permis de faire venir sa femme et ses 5 enfants !!! Cette amie la est en hopital psychiatrique depuis et sa fille a la DASS

    2 - Une femme (professeur de 44 ans) que je connais s'est mariée apres 1 an de relation avec un Marocain qui lui a vidé son compte bancaire (famille tres tres riche) avant de la battre, et finalement de faire venir une fille du bled qu'il a logé dans un appartement luxueux en attendant le divorce.

    3 - Un Camerounais vivait depuis quelques temps avec une femme près de chez moi, il s'est marié rapidement avec elle mais pas moyen qu'elle tombe enceinte !!! domage pour lui me direz vous.... Pas du tout il a couché à gauche et à droite et finalement deux filles sont tombées enceintes de lui, il a reconnu les enfants, sa femme a divorcé et les deux filles (dont une de 17ans, lui en a 32) vivent seules avec leurs enfants.

    4- Le tunisien était mon ami, malgré tout il a fait le con avec une de mes amies (osthéopathe), je pensais a un amour vrai en les voyant - ils se sont mariés et elle est folle amoureuse cependant lui va voir ailleurs en permanence. il ne l'aime pas il attends une carte long séjour car mon amie a trop honte pour divorcer, ses parents l'ayant prévenue, elle ferme les yeux et à l'allure d'une toxico.
     
    « MariageMariage avec sans papiers - attention danger ! »

  • Commentaires

    1
    Ouachani Houcine
    Samedi 29 Décembre 2012 à 23:32
    Bonjour,

    J'ai eu moi aussi ce même problème de mariage gris.
    J'ai écrit un livre en janvier 2009 sur ce fléau.
    "La valse des pantins" Edilivre. Des extraits sont disponible sur Internet.
    Je revendique a partir d'expériences personnelles vécues l'application réelle de l'État de Droit en France comme au Maroc. dans cet ouvrage, Les rapports de forces très défavorables, voir malfaisants et parasitant sont dénoncés avec courage et véracité. L'expérience vécue intensément dans toutes ses péripéties en constitue l'argument. "La valse des pantins" est d'abord une histoire de trahison conjugale, dégénérant en cauchemar où chacun esquise un pas de danse compté sensé accomplir ce complément civilisationnel imposé, d'où l'importance des "pantins".

    Cordialement

    Edilivre La valse des pantins Sur Internet. UN LIVRE A LIRE ABSOLUMENT En 1990, Houcine épouse Mardia au Maroc. Quelques temps plus tard, celle-ci le rejoint en France, dans son appartement de Garges-lès-Gonesse. C'est alors le début de la lune de fiel... Avant que d'être une charge contre les dysfonctionnements des Justices française et marocaine, avant que de dénoncer les manipulations d'une femme intéressée, La Valse des pantins est un drame familial authentique. Celui vécu par un père et son fils dont l'existence commune est remise en cause par la folie des uns et des autres. Longtemps harcelé, emprisonné même, Houcine Ouachani se pare ici d'une robe de procureur et dresse un réquisitoire accablant contre l'imbroglio international dans lequel son ex-compagne l'a fait plonger. C'est donc le témoignage d'un homme injustement et doublement condamné. C'est surtout le cri d'un père aux droits bafoués. Un plaidoyer sans concession dont on ressort atterré et bouleversé.

    Biographie
    Né en France en 1963, Houcine Ouachani fait ses études en France. A l’âge de vingt-huit ans, il rentre dans son pays d’origine, le Maroc. Il y crée un journal hebdomadaire francophone qu’il intitule « la Passerelle » et le dirige pendant plusieurs années. Cette publication unanimement saluée est interrompue par le calvaire judiciaire causé par son ex- épouse. Humilié, incarcéré à plusieurs reprises dans une prison marocaine, il en ressort profondément blessé. Il rédige alors de sa plume trempée dans le vitriol La valse des pantins pour témoigner de l’histoire bouleversante de cette séparation d’avec sa première femme.
    2
    Ouachani Houcine
    Samedi 29 Décembre 2012 à 23:32
    Bonjour,

    J'ai eu moi aussi ce même problème de mariage gris.
    J'ai écrit un livre en janvier 2009 sur ce fléau.
    "La valse des pantins" Edilivre. Des extraits sont disponible sur Internet.
    Je revendique a partir d'expériences personnelles vécues l'application réelle de l'État de Droit en France comme au Maroc. dans cet ouvrage, Les rapports de forces très défavorables, voir malfaisants et parasitant sont dénoncés avec courage et véracité. L'expérience vécue intensément dans toutes ses péripéties en constitue l'argument. "La valse des pantins" est d'abord une histoire de trahison conjugale, dégénérant en cauchemar où chacun esquise un pas de danse compté sensé accomplir ce complément civilisationnel imposé, d'où l'importance des "pantins".

    Cordialement

    Edilivre La valse des pantins Sur Internet. UN LIVRE A LIRE ABSOLUMENT En 1990, Houcine épouse Mardia au Maroc. Quelques temps plus tard, celle-ci le rejoint en France, dans son appartement de Garges-lès-Gonesse. C'est alors le début de la lune de fiel... Avant que d'être une charge contre les dysfonctionnements des Justices française et marocaine, avant que de dénoncer les manipulations d'une femme intéressée, La Valse des pantins est un drame familial authentique. Celui vécu par un père et son fils dont l'existence commune est remise en cause par la folie des uns et des autres. Longtemps harcelé, emprisonné même, Houcine Ouachani se pare ici d'une robe de procureur et dresse un réquisitoire accablant contre l'imbroglio international dans lequel son ex-compagne l'a fait plonger. C'est donc le témoignage d'un homme injustement et doublement condamné. C'est surtout le cri d'un père aux droits bafoués. Un plaidoyer sans concession dont on ressort atterré et bouleversé.

    Biographie
    Né en France en 1963, Houcine Ouachani fait ses études en France. A l’âge de vingt-huit ans, il rentre dans son pays d’origine, le Maroc. Il y crée un journal hebdomadaire francophone qu’il intitule « la Passerelle » et le dirige pendant plusieurs années. Cette publication unanimement saluée est interrompue par le calvaire judiciaire causé par son ex- épouse. Humilié, incarcéré à plusieurs reprises dans une prison marocaine, il en ressort profondément blessé. Il rédige alors de sa plume trempée dans le vitriol La valse des pantins pour témoigner de l’histoire bouleversante de cette séparation d’avec sa première femme.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :