• Constipation du cerveau : clandé mode d'emploi

    Témoignage rédigé par doubadouba le 25 mars


    Chers tous,

    J'ai un peu plus de temps aujourd'hui alors je vais essayer de résumer la situation.

    Pour éviter toutes sortes de polémiques, je me présente: j'ai donc 29 ans, métisse algérienne-marocaine (par mon père) et portugaise par ma mère. Je suis chrétienne mais je m'intéresse pas mal à l'Islam. J'ai épousé un homme sans papier né au Maroc de nationalité algérienne il y a de cela 5 ans.

    Moi aussi, j'étais naive;.tout se vaut, tout est super, au nom de l'amour, le vrai, celui qu'on rencontrera peut être en la personne d'un sans papiers...peu importe, c'est un moment peut être unique, qu'on ne connaîtra plus jamais.

    Alors, c'est simple, au début vous tombez sur un homme charmant, du moins pas mal physiquement. Lui, il a le coup de foudre pour vous. Même si vous êtes moche comme un pou, il vous trouve plus belle que n'importe qui. D'ailleurs, il n'a jamais été aussi amoureux.

    Le sans papiers parle de vous très vite à toute sa famille et celle-ci, comme par enchantement, vous adore. Forcément, vous représentez un passe droit en or pour le sans papiers. Ainsi, tout le monde marche dans la combine : on vous passera tous vos petits caprices, si besoin est on vous organisera un mariage de princesse pour satisfaire votre petit égo démesuré.

    Bien sûr, on sera fiers de vous, on vous exhibera comme un trophée...vous vous croirez merveilleuse et chanceuse...vous accuserez les autres de vous jalouser. En fait, tout le monde se paie votre tête car il savent que vous n'êtes qu'un "titre de séjour sur pieds" (cf. sketch de Fellag, un kabyle, excellent à ce sujet).

    Le sans papiers, vous pouvez le rencontrer partout : en France, au bled, sur internet, etc...Le pire, c'est d'aller chercher son sans papiers au bled. C'est vraiment se jeter dans la gueule du loup.

    Oui, je vois certaines personnes réagir derrière leur écran. Certaines se reconnaissent, d'autres m'approuvent et d'autres deviennent hystériques et tapent du pied. Je sais de quoi je parle.

    Mon sans papiers était jeune (1975), moi aussi (1978). Il était algéro-marocain, moi aussi (par mon père). Il était instruit (bac + 5), moi aussi (adjointe de chancellerie). Il s'habillait bien, moi aussi. Ce n'était pas un blédard, je l'ai rencontré dans la grande ville où je vis ! On allait super bien ensemble. Il était merveilleux, il rentrait même à l'Eglise avec moi !!!

    Je suis tombée enceinte avant le mariage, cet enfant il le voulait tant ! Je ne l'ai pas gardé, je me méfiais, je ne voulais pas engager un enfant dans cette aventure trop parfaite. Ce bébé lui aurait permis de régulariser sa situation administrative, eh oui. C'est donc pour ça que tout le Maroc a fait pression sur moi pour que je garde l'enfant, alors que nous avons eu des rapports hors mariage (haram). Comme les gens deviennent modernes d'un seul coup...

    Mon deuxième bébé, prévu pour fin 2005, a été très mal accueilli...Evidemment, mon sans papiers avait déjà sa carte de séjour de 10 ans. Délivrée très rapidement, tout comme son visa d'ailleurs, compte tenu de mes fonctions et de son statut d'algérien. Cette fois-ci, nouveau coup de pression mais pour avorter cette fois ci.

    Les sans papiers préparent ensuite leur départ doucement mais sûrement. Ca parle arabe devant vous, vous ne comprenez pas tout. Ca téléphone en cachette et ça part au bled parfois, bah oui faut bien aller voir les parents...

    Vous ne verrez rien venir. Deux mois avant de partir, le mien, parfait jusqu'au bout, m'a offert un diamant (véridique).

    Et puis un jour, en rentrant du bureau, je découvre son trousseau de clés dans la boîte aux lettres. Plus d'affaires, plus rien. Je ne comprends pas. Ma voisine vient m'annoncer que mon mari rompt avec moi. Il le fait par son intermédiaire.

    Il refuse, jusqu'à la date d'aujourd'hui, de m'avouer la vérité : je suis victime d'un mariage gris, il me l'a fait à l'envers pour avoir ses papiers.

    Aujourd'hui, grâce à Dieu, je tourne la page. Je veux juste qu'il paie son geste car il n'aimerait pas qu'on fasse ça à sa maman, sa soeur ou sa future fille. Je ne suis pas une mal b...., je continue ma vie, ne vous en faîtes pas, je fréquente, je m'amuse, donc pas de soucis.

    Mesdemoiselles, ne tombez pas là dedans, évitez de leur servir de passe droit même s'ils jurent sur le Coran que vous vous faîtes des idées (véridique). Mon sans papiers a osé dire que c'est moi qui l'ai viré, qu'on ne s'entendait pas...faux, on s'entendait hyper bien à tous les niveaux.

    Ne croyez pas ces affabulateurs, surtout quand ils sont au bled, c'est vraiment ridicule. Même si vous êtes un cas désespéré (non, non, je sais, vous valez bien plus que ça), ne cédez pas à cette arnaque et ne la prenez pas comme un appel du destin. Vous vous prendrez pour des princesses mais vous deviendrez vite une petite souillon de bas étages si vous planez trop haut.

    Merci de vos réactions.

    Fin de mon histoire:

    Je suis enfin divorcée depuis le 7 août, après près de 3 ans et demi de procédure. Tout ça pour quoi ? J'ai perdu L. Et oui. Impossible pour moi de prouver ce que j'avance. Donc, il n'a pas été "condamné", je n'ai pas eu de divorce pour faute, juste le divorce lambda "pour rupture de la vie commune donc du lien conjugal". Je ne voulais pas d'argent, même pas d'annulation de mariage, je voulais juste que l'escroquerie sentimentale soit reconnue et que ce soit écrit noir sur blanc. Le principe quoi. Même ça, je le l'ai pas eu.
     
    « Témoignage de C-lyneLe témoignage de Viviane »

  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Janvier 2009 à 10:19
    article publié !
    2
    solange Breuer
    Samedi 29 Décembre 2012 à 23:33
    J'apprécie cet article écrit avec humour et assez justement sur le fait qu'il n'y a pas de couche sociale épargnée par ce fléau; plus on monte et moins perceptible est la manipulation et avec l'ampleur des moyens utilisés on augmente la perversité d'un degré. Le fait d'avoir évité de justesse ce type de mariage ne me rends pas pour autant moins victime aujourd'hui car les conséquences psychologiques de tels agissements ou tentatives restent gravées. Que faudra-il-dire à nos enfants qui demain nous poserons la question à nous familles monoparentales afin qu'eux-même ne s'aiment pas à moitié et ne voient pas dans la quête d'une racine la valeur d'un morceau de papier?
    3
    Amandine
    Samedi 29 Décembre 2012 à 23:33
    ton histoire me touche beaucoup... elle me touche bcp car elle me rappel beaucoup de choses... je suis tombée sur qqn que j'ai rencontré au bled...tout le début de ton récit...je me reconnais comme jamais ds tout ce que tu as dit... cependant je dois avoir une bonne étoile...parce qu'il s'est trahi...il a fait une erreur et j'ai découvert ses intention...dieu merci... sinon j'aurais vécu sans aucun doutes possibles une histoire similaire à toutes celles racontées ici... je vous souhaite à tte bcp de courage...
    4
    yami
    Samedi 29 Décembre 2012 à 23:33
    je suis aussi victime de cette race d'individu qui croi quand France la vie est un long fleuve de papier qui flaute dans toutes les eaux. je me suis aussi fait pièger par un Gabonnais qui de son pays ou il a était excpulser revendique le droit de paternité car j'ai un enfant non désiré avec lui il fait tout avec l'aide d'un avocat en France qui le défends comme un saint et un être équilibré honnêtte fonciérement ataché a son enfant qu'il ne c'est jamais occuper et comme il me la dit j'aurais mes papiers par sa naissance car toi tu ma découver tu es malade je passe tout les noms d'oiseaux la procédure est encore en cour et cela depuis 2005 YB
    5
    Ouachani Houcine
    Samedi 29 Décembre 2012 à 23:33
    Bonjour,

    J'ai eu moi aussi ce même problème de mariage gris.
    J'ai écrit un livre en janvier 2009 sur ce fléau.
    "La valse des pantins" Edilivre. Des extraits sont disponible sur Internet.
    Je revendique a partir d'expériences personnelles vécues l'application réelle de l'État de Droit en France comme au Maroc. dans cet ouvrage, Les rapports de forces très défavorables, voir malfaisants et parasitant sont dénoncés avec courage et véracité. L'expérience vécue intensément dans toutes ses péripéties en constitue l'argument. "La valse des pantins" est d'abord une histoire de trahison conjugale, dégénérant en cauchemar où chacun esquise un pas de danse compté sensé accomplir ce complément civilisationnel imposé, d'où l'importance des "pantins".

    Cordialement

    Edilivre La valse des pantins Sur Internet. UN LIVRE A LIRE ABSOLUMENT En 1990, Houcine épouse Mardia au Maroc. Quelques temps plus tard, celle-ci le rejoint en France, dans son appartement de Garges-lès-Gonesse. C'est alors le début de la lune de fiel... Avant que d'être une charge contre les dysfonctionnements des Justices française et marocaine, avant que de dénoncer les manipulations d'une femme intéressée, La Valse des pantins est un drame familial authentique. Celui vécu par un père et son fils dont l'existence commune est remise en cause par la folie des uns et des autres. Longtemps harcelé, emprisonné même, Houcine Ouachani se pare ici d'une robe de procureur et dresse un réquisitoire accablant contre l'imbroglio international dans lequel son ex-compagne l'a fait plonger. C'est donc le témoignage d'un homme injustement et doublement condamné. C'est surtout le cri d'un père aux droits bafoués. Un plaidoyer sans concession dont on ressort atterré et bouleversé.

    Biographie
    Né en France en 1963, Houcine Ouachani fait ses études en France. A l’âge de vingt-huit ans, il rentre dans son pays d’origine, le Maroc. Il y crée un journal hebdomadaire francophone qu’il intitule « la Passerelle » et le dirige pendant plusieurs années. Cette publication unanimement saluée est interrompue par le calvaire judiciaire causé par son ex- épouse. Humilié, incarcéré à plusieurs reprises dans une prison marocaine, il en ressort profondément blessé. Il rédige alors de sa plume trempée dans le vitriol La valse des pantins pour témoigner de l’histoire bouleversante de cette séparation d’avec sa première femme.
    6
    karima la rescapée!
    Samedi 29 Décembre 2012 à 23:33
    merci pour le recit de ton histoire que tu racontes avec humour! excellent! par ton témoignage, tu m'as rendu un énorme service...éviter la bêtise de l'année! Mille merci! et courage a toi, la vie continue!
    7
    yanis
    Samedi 29 Décembre 2012 à 23:33
    oui c'est vrai qu'il faut se méfier des sans papiers mais pas uniquement il faut se mefier de tout le monde femme comme hommes beaucoup de gens se marient à la mairie un peu trop à la légère sans savoir les conséquences de cet engagement moi j'estime que le mariage a la mairie peut attendre au moinbs dix ans pour se connaitre vraiment ce n'est pas obligatoire dans l'islam de se marier à la mairie du temps de notre prophète mrsw les mairies n'existaient pas et pourtant les gens étaient mariés par un simple contrat verbal et tout fonctionnait trés bien, il faut tout de suite se méfier des gens qui veulent se marier rapidement a la mairie Français ou étrangers moi j'ai dans mon entourage un couple qui s'est marié religieusement il ya 16 ans et ne sont tjrs pas passés a la mairie ils ont deux enfants et s'entendent plus que bien locataires ils s'aiment et se disputent presque jamais quand on aime quelqu'un on accpete ses conditions de vie quoi qu'il en soit sinon c'est qu'on ne l'aime pas
    8
    yanis
    Samedi 29 Décembre 2012 à 23:33
    nous ne sommes pas des assistantes sociales pour se marier avec des gens en difficultés administratives ou avec des femmes qui attendent sagement chez leur parents qu'un prince charmant vienne les cueillir et les entretenir toute leur vie sous prétexte qu'elles ont un ou deux enfants a s'occuper et un peu de ménage a faire qui leur empécherait d'aller travailler comme le font des millions de femmes en France sans jamais se plaindre. Je pense qu'il faut être prudent de nos jours avec ces mentalités je mets le foulard et je reste à la maison ils utilisent la religion comme ça les arrange l'islam n'a jamais interdit à une femme de travailler ce sont surtout des feignantes qui préférent se donner aucune peine et vivre au crochet de leur maris en s'enpifrant toute la journée pdt que les maris se tuent à la tache au travail et que elles regardent les émissions de téléréalité moi je dis que si beaucoup de femmes prennent des hommes sans papiers du bled faut qu'elles assument aprés tout elles disent toutes que les hommes en France ne valent rien et qu'ils ne veulent pas s'engager ni avoir des enfants c'est tout simplement que si ils le font ce sera pour aimer leurs enfants par choix et non par intérêts je comprend vite pourquoi les hommes sans paiers veulent tout de suite des enfants c 'est pour les papiers voila tout
    9
    Ouachani
    Samedi 29 Décembre 2012 à 23:33
    Suspicion-escroquerie sentimentale-mariage gris


    Il est évident que l'escroquerie sentimentale ou mariage gris existe, j'en ai fait moi-même la terrible expérience. Néanmoins, au lieu de penser à une véritable prévention et non content d'avoir engagé en 2002 le principe de méfiance pour limiter les mariages mixtes, cette nouvelle campagne tente de franchir un pas exagéré dans la stigmatisation des émigrés. L'étranger se voit donc suspect parce qu'il est étranger, suspect d'arrière pensée quand il a l'intention de se marier, suspect puisqu'il veut entrer sur le territoire français, suspect quand il est marié et enfin coupable si il y a divorce. Et alors que depuis quelques semaines, la France est suspectée dune politique discriminatoire envers les émigrés qu'ils soient clandestins ou légaux, par le Conseil de l'Europe et l'ONU, le Ministre Éric Besson instaure une nouvelle loi : Le délit de mariage gris qui porte à 7 ans d'emprisonnement et à 30 000 Euros l'hypothétique escroc. Ce n'est là, à mon avis qu'une mesure symbolique, pesée et pensée à vocation uniquement électoraliste. En effet, il serait "difficile, pour un juge, de prouver que la volonté matrimoniale d'un des conjoints était absente". En ce qui me concerne, ma position est des plus claires : Le mariage mixte est et restera un formidable enrichissement pour la société française. Néanmoins, il est aussi une évidence que le mariage gris avant d'être : Une fraude aux règles d'entrée et de séjour sur le territoire français et une tromperie à l'accès à la nationalité, Il est avant tout une trahison conjugale, dégénérant en cauchemar, créant des situations de souffrances et surtout des blessures profondes qui ne se cicatriseront jamais.


    La valse des pantins [lien]
    10
    lshamssi
    Mercredi 7 Mai 2014 à 23:36
    Je voudrais savoir si j'enlève la nationalité française à mon enfant qui est né en France est ce que mon escroc de conjoint pourra obtenir un titre de séjour de 10 ans parents d'enfants français ? Merci 
    11
    listen
    Mercredi 7 Mai 2014 à 23:41
    Bonjour,

    Je propose aux victimes de mariage gris d'écrire au Président de la République pour lui demander qu'une loi soit votée afin que le désordre rentre dans l'ordre. Je m'explique : il faut qu'une loi soit mise en place afin d'aider les victimes et donner la possibilité aux préfets de retirer le titre de séjour de 10 ans aux fraudeurs même s'il y a un ou plusieurs enfants issus du couple. Ils faut punir les escrocs car ceux là profitent du système, dès qu'ils obtiennent le fameux titre de 10 ans ils quittent le domicile conjugale en abandonnant leur conjoint et enfants s'il y a. Il faudrait dès que la victime signale à la préfecture l'abandon de domicile de l'escroc qu'il y ait un retrait immédiat du titre obtenu frauduleusement. Mon ex conjoint m'a dit qu'il n'avait plus besoin de moi et ces paroles ont été dites une fois son titre de séjour de 10 ans en poche. Il m'a fait comprendre que c'était les papiers qui l'intéressait et pas moi. Il m'a même dit tu ne peux plus rien faire contre moi. Et oui il était bien renseigné car il savait qu'un titre de séjour de 10 ans est très difficile à faire retirer. Lorsque je suis allé à la préfecture on m'a dit il y a des accords franco algérien et que ces accords ne prévoyaient pas le retrait du titre de séjour de 10 ans. Ma question au Président de la République pourquoi ces accords franco algérien s'immiscent jusqu'à dans nos vies ? Il faut modifier ces accords car ils donnent trop de pouvoir aux escrocs. Nous sommes en 2014 et non en 1968. Il y a trop de victimes on en a marre des paroles on veut des actions. Merci à tous.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :